mercredi 30 novembre 2011

Chic sorcière


Taffetas de soie pour le buste, doublé de mousseline de soie.
Le bas est composé de trois voiles de mousseline de soie, superposés et taillés dans le biais. Ils sont roulottés à la surjeteuse.

Dans un premier temps, la robe a été réalisée dans une toile à partir d'un moulage.
La soie est une matière fragile qui reste percée au passage de l'aiguille de la machine à coudre. De ce fait,  je n'ai pas utilisé d'épingles ni de craie et n'ai piqué à la machine qu'une seule fois, à la fin.
Je n'ai pas compté les heures passées à bâtir au point tailleur pour avoir des contours symétriques,  bâtir les pièces, débâtir parce que ça n'allait pas, rebâtir la toile et rebelote avec le tissu... mais j'y ai bien passé une bonne vingtaine d'heures.

4 commentaires:

  1. Quand on voit le résultat, on se dit que les heures passées en valait le coup! Tu as vraiment des doigts de fées!

    RépondreSupprimer
  2. Superbe! Si tu mets autant de talent à la ( haute ) couture qu'à l'encadrement, tu vas nous épater!! J'aimerais que tu nous montre aussi le châle que tu tricotais cet été en plein soleil..
    Bon vent à Hanbok
    Elisabeth

    RépondreSupprimer
  3. Cette robe est sublime, peut-être encore plus belle "en vrai" qu'en photo, tu sais combien j'admire ton travail, Claire! J'ai hâte de voir la suite !

    RépondreSupprimer
  4. canon!!!!!bravo pour toutes ces créations magnifiques !!!!!!marine

    RépondreSupprimer

Qu'en pensez-vous?