dimanche 3 novembre 2013

Fanfarons

Ca y est, vous venez de terminer une grosse commande. Comment vous sentez-vous?
Je suis soulagée d'avoir fini dans les délais. Un poids énorme pesait sur mes épaules depuis le mois de juin, il devenait de plus en plus lourd au fil des semaines qui s'écoulaient alors que mon travail ne progressait pas aussi vite que je le voulais.
Je suis aussi fatiguée, parce que j'ai mis les bouchées doubles la semaine dernière, profitant des vacances pour être sans enfant. J'ai réalisé en une semaine l'équivalent de trois semaines de travail en temps ordinaire.
 
Expliquez-nous l'origine de ce projet
Puisque vous voulez tout savoir, l'animateur d'aquarelle, de la MJC dans laquelle je travaille, fait partie d'une fanfare. Or il se trouve que plusieurs musiciens n'avaient pas de veste à leur taille, les vestes existantes ne dépassant la taille XL. Après un appel d'offre remporté, on m'a donc demandé, au mois de juin, de coudre cinq vestes XL et cinq vestes XXL à partir de la veste de mon collègue.
 
Vaste programme!
Oui, c'était un sacré défi. J'ai dû établir un patron à partir de la veste prêtée puis l'agrandir. Heureusement que j'ai rencontré cet été une ancienne couturière qui m'a prêté main forte, parce que cela ne faisait pas partie de ma formation.
J'ai établi dans un premier temps des toiles que les musiciens ont essayées. J'en ai ensuite cousu une dans le tissu, avant de lancer deux séries : la série des XL et celle des XXL.
 
Pouvez-vous résumer votre travail par quelques chiffres?
9 m d'entoilage, 15 m de doublure, 18 m de tissu, autant de passepoil, 20 épaulettes, 22 kg (le poids du rouleau de 56 m de tissu fourni!), 850 m de fil et surtout 190 boutons!!! En revanche je n'ai pas compté le nombre d'heures passées, mais il y en a suffisamment pour me faire regretter de ne pas avoir chiffré davantage la main-d'œuvre!
 
Un dernier mot pour conclure?
C'était une formidable expérience que je ne suis toutefois pas sûre de réitérer. En effet je n'ai pas l'infrastructure adéquate, ( je n'ai pas encore d'atelier) ni le temps pour cela (mon quotidien est celui d'une mère de famille qui, outre la charge domestique, anime des cours de couture plusieurs fois par semaine).
Toutefois, il reste un challenge à relever : celui de coudre une robe de mariée avec bustier. Après cela, tout sera à ma portée!
 
Et maintenant voici quelques photos qui retracent la progression de votre travail


 





 

1 commentaire:

  1. Chapeau !!!!!c'est une belle épreuve bravo !!!!!

    RépondreSupprimer

Qu'en pensez-vous?